Espoir et destruction dans des univers apocalyptiques
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ONE SHOT]La nuit du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zark Holt
Admin
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 15/02/2014

Feuille de personnage
Vie:
0/0  (0/0)
Energie:
0/0  (0/0)
OR: infini

MessageSujet: [ONE SHOT]La nuit du sang   Mer 19 Avr - 12:22

La nuit du sang
De grand pouvoir vienne avec de grande responsabilité, celui qui assumé ses responsabilités obtiens une grande renommé, et quand elle arrive, de grand ennemi se découvre. L'histoire ce déroule dans une village de Galathéa, le village de Hostoir, et ce déroule le 10 Astriel de l'an 30 du calendrier de la grande guerre.

C'est trente ans après la grande guerre, que le village connu ce qui sera nommé plus tard, la nuit du sang.

Cette terrible nuit mérite un contexte, pour l'expliqué il faut revenir un peu plus quelque jours plus tôt.
Depuis quelque année, un bataillions de soldat c'était installé dans la ville sous les ordres de la couronne. Le gouverneur et les soldats sous ses ordres, protégeais la ville des monstres et des bandits d'une manière très éfficase, le seul problème était que les soldats taxais et terrorisais les villageois. Des rumeurs circulais sur le fait que les soldats n'avais pas la moindre hésitations à violé les filles et battre les morveux avant de les enfermés pour leurs simple plaisir.

Le royaume restais sans rien faire, et c'est un couple qui sais décidé à intervenir, créant un vent de révolte dans le village. Ce couple était le couple Zark, l'homme ce nommais Holt, et la femme ce nommais Mira. Ce vent de révolte prenait de l'ampleur, jusqu’à que la femme sois capturé, et qu'elle sois exposé à peine vivante sur la place du village. Les villageois avait interdiction de la décroché et ce vent de révolte disparu, en même temps que le sourire de l'homme.

Ce dernier détacha sa femme et l'emmena en lieu sur, alors que le village entier le regardais avec un mélange de crainte et d'admiration. L'homme resta toute la journée au chevet de son aimé, ce n'est que quand elle ouvrit les yeux le soir même qu'il parti épée en mains.

La nuit du sang venait de commencer, traversant le village et tuant tous les gardes qui ce trouvait sur son chemin, il arriva sans difficulté devant la porte de la garnisons qui était gardé part deux sentinels, le premiers fut poussé avec violence sur le mur, le second n'eu pas le temps de dégainé que déjà l'épée du bretteur lui traversais le corps, le premier commençais à peine ce relevé que l'épée quitta le corps de son collègue pour le décapité.

La nuit du sang commença à s'abattre dans la caserne de la garnisons, trois soldats moururent avant que l'alerte ne sois sonné, et deux autres furent exécuté avant que les cinquante autres soldat sois sur le pied de guerre, armé et prêt pour le combat. Enchaînant les parades et les mouvements agile, il empalais les gardes avec les lances de leurs allié, dévia les épées avant d’envoyé boulé les bretteurs de la garde sur les renforts qui venais leurs prêté mains forte. Dix autres soldat moururent ainsi avant qu'une embuscade sois tenté.

Les gardes ce réunirent dans le palais, le grand salon fut totalement investis de soldat, des arbalétriés c'était posté sur les rambardes blanche du palais qui permettais d'avoir une vu d'ensemble lors des rares bals qu'organisais le village. Ce soir c'était la danse du sang qui serai exécuté. Holt entra dans la salle, trois gardes était devant lui, et ce en embuscade savais bien que le piège tendu était grossier. Pourtant l’assaillant entra sans la moindre hésitation, le regard froid et morne, aucune émotions ne se lisais sur lui, on aurai simplement dit l'incarnation de la mort, froide et sans émotions qui viens chercher son du. Une fois que le bretteur fut bien engagé dans la salle, cinq garde lui bloquèrent la sortis. il ne se retournas même pas. Lorsque les carreaux d’arbalète fondirent sur lui, il se heur taire au sol, le bretteur avais commencer à charger sur les trois gardes devant lui, embrochant l'un avec un tel force que son épée traversa le corps pour se planté dans le meuble derrière le cadavre, le garde à sa droite voulut utiliser son fléau, mais au moment où il amorçais sa frappe, l’épéiste saisie la chaîne en pleins vol, l’arracha des mains de son propriétaire, et continua le mouvement pour frappé le garde à sa gauche, avec la garde de la l'arme. il tourna complètement sur lui même pour frappé l'ancien propriétaire du fléau avec force. Ce dernier reçu toute la masse de l'arme se qui lui brisa la mâchoire et le fit tomber dans les pommes. Le garde à sa gauche, se remétais à peine de son coup, lorsqu'il fut saisi part le col, puis utiliser comme bouclier humain pour bloquer les carreaux d’arbalète qui se remirent à pleuvoir. Le bouclier tomba lourdement sur le sol, et le bretteur retira son épée du meuble. les cinq gardes qui lui bloquai la sorti tremblais de peur, ce n'était pas un homme qui ce tenais devant, mais un monstre du combat. Tous ce serais enfuis si un homme massif, revêtu d'une armure lourde rutilante, ne s'était pas présenté derrière eux, l'homme dégaina l'immense épée à deux mains de son dos. Même si holt était plus petit que l'épée que maniai ce géant, et deux moins imposant, il avança d'un pas calme et sur, cela suffit à surprendre certain qui commençais à prendre leurs jambe à leurs cou. Le colosse lui amorça son attaque, frappant puissamment le sol avec son épée qui vola en éclat sous la force que choc. Holt en profita il planta son épée dans le sol et prit appui dessus pour sauté au niveau de la tête du géant de deux mètre cinquante, une énergie orange ce créa autour de sa jambe, quand il entrepris de frappé la tête de son adversaire, elle commença à formé une sorte de griffe, et du amplifié le force de son coup car le casque d'acier du colosse fut traversé comme une feuille de papier, et la tête à l'intérieur fut fracassé et le géant tomba au sol. le combattant repris son épée, avant de quitté la salle alors que les derniers embusqué fuyait.

Il finit part reprendre sa route dans les jardins, sans qu'aucun garde n'eu le courage de la stoppé, il finit part entré dans les quartiers du gouverneur, celui-ci avais revêtu une armure de bataille, entièrement neuve et sans aucune rayure, et était entourer dans deux combattant en armure semi-légère qui eux avais déjà subit les effets de la bataille. Les deux gardes du corps firent apparaître une chaîne de foudre chacun, le premier se placa devant le gouverneur et lança sa chaîne droit sur Holt qui esquiva d'un pas de coté, le second fit tournoyé sa chaîne pour frapper au niveau de la tête du bretteur mais ce dernier baissa la tête pour évité le coups, le premier avait eu le temps d'incanter un sort, et un jet de flamme fondit sur le bretteur qui n'eu pas le temps d'esquivé, le sort le brûla gravement, sa jambe avais la chair brûlé et à vif, le bras qui tenais l'épée avais enflé, le coups de fléau avais quand même atteint son but, toutefois malgré la douleur évidente de ses blessures, le visage du bretteur était inexpressif. Devant cette adversaire talentueux, les deux mages redoublèrent d’effort et d'autre chaîne de foudre se mirent à parcourir la pièce pour rendre la pièce moins praticable. Le gouverneur quand à lui était terrifié, tellement que de l'eau sortais de son armure.

Holt était debout, il avançais lentement, les chaines de foudres balayais la salle traversant leurs homologue qui empêchait le bretteur de se mouvoir là où il le voulais. Sa lente progressions s’arrêta soudain quand une chaîne électrique s'enroula autour de son bras, au lieux de la réaction électrisation attendu, la chaîne n'eu pas d’effet et une lumière orange semblait émaner du bras. Des griffes sortir de la chaîne pour la saisir, puis la tiré avec une grande force ce qui entraîna le mage avec, il traversa plusieurs chaîne électrifié avant d’atteindre son adversaire, qui l’accueilli d'un bras armé changer en griffe de courroux, une puissante énergie qui neutralise la magie et amplifie les coups. Holt frappa le mage qui vola, pour s'enfoncer dans le mur au fond de la pièce. Le second vu venger son coéquipier, il fit apparaître des lames de foudre qui commençais à tournoyé dans la pièce, mais trop tard, l'épée du bretteur vola jusqu’à lui, traversant son armure pour atterrirent dans son torse.

Les chaines de foudre, se disparurent et il ne resta que le gouverneur, mis à terre par la peur, qui ne savais pu quoi faire, tentant d'articulé des bouts de phrase. La haine et la colère de Holt était implacable, la griffe à son bras, traversa le métal de l'armure comme si il s'agissais d'un vulgaire bout de tissu.

Voici comment ce fini la nuit du sang, Holt fini part quitté les jardins du manoir et de la caserne, le sang et la mort était omniprésente, l’effort et les blessures qu'il avait reçu l'avais déjà bien amoché, il devenais incapable de marché, une fois à l'extérieur il chancela et tomba sur quelqu'un qui le rattrapa et le sera dans ses bras.

- chut tous va bien mon petit démon.

Mira, encore chancelante le pris dans ses bras, des larmes perlait goutte à goutte sur ses joues.

- C'est fini, on peux rentré.
Revenir en haut Aller en bas
 
[ONE SHOT]La nuit du sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuit Sadique [Sang]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» [JOUR 5] - "Le ciel est rouge, beaucoup de sang a coulé cette nuit."
» [0204] nox hawkins ☠ je vis la nuit parce qu'on m'a dit que j'allais mourir un jour. [NOCTALI]
» Don de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre deux histoires :: Histoires et Légendes / Détente :: Ilaris-
Sauter vers: