Espoir et destruction dans des univers apocalyptiques
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de l'univers la grande guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zark Holt
Admin
avatar

Messages : 246
Date d'inscription : 15/02/2014

Feuille de personnage
Vie:
0/0  (0/0)
Energie:
0/0  (0/0)
OR: infini

MessageSujet: Histoire de l'univers la grande guerre   Jeu 18 Juin - 20:37

// A corriger
Chapitre 1

La guerre dans le monde magique. C est le fléau le plus grand. Et la plus grand des guerres est la guerre rouge. Un guerre dont les 5 pays participes pour leur anéantissement mutuel . Personne ne connais vraiment le but de cette guerre. Ce que tous le monde sais , c est que le peuple a besoin d espoir, pour mettre fin à ses souffrances et pouvoir reprendre une vie paisible.
Galateha pays forestier dont la principal activité est le commerce, fait parti les moins toucher par cette guerre. Mais même dans leurs situation le peuple de ce pays est harceler par les gardes. La ville de Ferinzir situé au nord du pays n'échappe pas a la règle. La garde local harcèle les habitants, et cela même sur de simple voyageur tel que Lamda. Un hybride qui a garder une apparence de cette ancienne race appeler humain. Droit sur ses deux jambes, son buste n était pas celui d hercule mais ne possédais non plus un surplus de graisse. Et à la différence des humains il possède sur une grande parti de la peau, des écailles tous aussi ancienne que les humains les dragons. Mais malgré  c'est caractéristique rare, cela n empêcha pas les gardes de la citée de venir le racketter en plein milieu de la rue principal.

- Tiens tiens un étranger, je suppose que tu n'as pas payer la taxe de séjour.

Les gardes était quatre et l'encerclais avec leurs lance. Lamda resta calme, les gardes en armure lourd alléger par la magie d artefact était connu de tous et ne représentait pas une vrai menace pour Lamda.

-Quel taxe ?

- Celle qui stipule qu'on te prend tous et que tu nous supplie de t épargne

- Ah non je pense pas l avoir payé, elle est nouvelle ? Et elle a l air trop cher pour moi.

-Dans ce cas, vous n'es te pas le bienvenu, et vous n allez ...

Avant même que le garde ne puisse finir sa phrase, une ombre apparu dans le ciel et plongea sur les gardes épée à la mains. Un jeune homme, un hybride chat, à en juger par les oreilles sur sa tête, aux poils noir, comme ses vêtements atterrit sur l'un des quatres gardes, ce qui as eu pour effet de le renversé.

- Désoler messieurs, mais j'ai rendez-vous donc. Dit l'homme chat en prenant la mains de Lamda. Nous allons vous quittez.

A peine à la fin de sa phrase, le mystérieux jeune homme entraîna Lamda dans les rues de la ville. Les deux coururent assez longtemps et assez vite pour semer les gardes. Cette course les amenas essoufflés devant la taverne du Raganons Soul.

- Non mais ça va pas de tenir tête au garde ? Fit le jeune homme mystérieux. Vous voulez mourir ?
- Mourir avec des gars comme ça, serai la plus grosse honte de mon existence.
- Vous feriez mieux de pas sous estimer les ennuis, et les répercutions que ça aurai de tuer cette bande d'abrutie.
- Pardon ? Demanda Lamda surpris.
- Vu votre sourire, j'ai bien vu qu'il n'aurais aucune chance, et serai mort dans la seconde.
- Et donc, pourquoi m'avoir sauvé ?
- Parce que sinon, le crétin de sénateur, demandera une descente en ville, pour trouvé le coupable, prendra quelque citoyens pour exemple, et on pourrai rien faire.
- Je vois.
- Vous comptez resté ? Demanda l'homme mystérieux.
- Oui sauf si vous intervenez, a chaque fois que je demande mon chemin aux gardes.
- Bon et vous comptez faire quoi ici ?
- Faire des recherches, et découvrir qui as déclaré cette guerre.
- Euh quoi ? Vous cherchez qui as déclenché cette guerre ? Ici ?
- Ah souffla Lamda. Je veux que ce monde change, que la mascarade s'arrête, il y a des gens qui on entraîné cette folie, je veux savoir qui.
- Euh c'est un beau programme mais pourquoi dans une petit ville ?
- Avant de te répondre c'est quoi ton nom ?
- Holt Zark.
- Holt vous en avez marre des manières de cette ville?
- Plus qu'assez oui. Et donc le rapport ?
- J'ai voyagé, et la capital ainsi que pas mal d'autre ville n'ont pas se traitement. J'ai découvert que quelqu'un se sert de ce village pour un rituel, et cela viendrais d'une personne proche du gouverneur, donc peut importe le moyen je vais aller voir cela, et comprendre ce qui ce trame.
- Hum venez avec moi, on va discuté dans un endroit, sur monsieur ?
- Je me nomme Lamda, Hearcastifile Ferosite autant faire les présentations.
- Enchanté, et allons continué cette discutions dans un autre endroit.

Holt guida Lamda dans les quartiers de la ville, jusqu'à une taverne nommé la «  Furis d'orgon ». De l'extérieur la taverne ne payais pas de mine. Mais une fois à l'intérieur, on remarquai que les soirées était agité. Deux hybrides renardes nettoyai le plancher en bois, nettoyant les taches de bières ainsi que les fragments des chopes par terre, tandis que le barman un hybride sanglier au poil sombre, passai un dernier coups de chiffons sur son bar.

- Désolé mais la taverne est fermé pour le moment.
- Navré les dragons ne trouve pas de porte fermé.

Le barman sorti de derrière son comptoir, et se dirigea vers Holt et Lamda le sourire aux lèvres.

- Holt tu nous ramené une nouvelle pair de bras. Dit le barman en riant
- Ahah, avec tous le boulot que les gardes te donne tu serai bien comptant.
- Oh oui, et donc que puis-je faire pour toi.
- Je te présente Lamda, je l'ai rencontrer aujourd'hui, et m'a soumis un sujet intéressant, tu te joins à nous ?
- Ok, les filles, si quelqu'un viens faite lui bien comprendre que nous sommes fermé.
- OK firent les filles en cœur.

L'hybride sanglier fit signe à Holt et Lamda de le suivre. Ils les conduisirent dans l'arrière boutique. Au milieu des tonneaux et des conteneurs de nourriture, ils s'assirent  tous autour d'une table qui avais été épargné par la beuverie apparente de hier soir.

- Donc quel est ce sujet qui ta tellement intéressé ? Fit le barman.
- Tu pourrais au moins te présenta. Remarqua Holt.
- Navré, où sont mes bonnes manières.
- Dans l'un de t'es tonneau. Ricana Holt.

Le barman lança un regard qui ressemblais autant à de la complicité qu'a un reproche. Il enchaîna en ignorant la remarque de Holt.

- Je me nomme. Hycars Dreik, heureux de faire votre connaissance, Lamda. Fit-il en lui tendant la mains.
- Moi de même.
- Donc ce sujet ?
- Pour faire cours, notre cher ami pense que des gens tire profit de cette guerre, et qu'une de c'est personne est ici. Fit Holt confiant
- Et vous pensez la trouvée où  ?
- J'ai envi de commencé mes recherches chez le gouverneur de cette régions, le comportement des gardes de cette ville, est embêtant.
- Et si le gouverneur refuse de vous répondre poliment ? Demanda le barman.
- J'utiliserai la force. Et je continuerai de chercher.

Le barman regarda Holt qui lui répondit par un hochement de tête, suivi d'un sourire.

- Vous pensez être assez puissant pour renversé ce château ?
- Entièrement j'aurai du mal, mais un simple homme ne devrai pas posé de problème.
- Dans ce cas laissé moi vous proposez notre aide.
- Alors il reste un mouvement de résistance dans cette ville ? Remarqua lamda.
- Moi même ainsi que beaucoup de nos camarades en on assez, et sommes près à attaqué le château.
- Vous avez déjà fais une tentative ? Vous connaissez les lieux ? Demanda Lamda intéressé.
- Eh bien.... Hésita le barman avant de se faire interrompre par Holt.
- Je suis le seul, qui est attaqué bille en tête, et je serai prêt a recommencé demain si il le faut.
- Et bien vous este motivé.
- Ils veulent libéré leurs ville, je veux sauvé quelqu'un qui mes chers. Et je dois avouer en avoir assez d'attendre.
- Et bien nous pouvons y aller maintenant si tu es si pressé. Fit Lamda avec un sourire.
- Profitons de la nuit, je suis pressé, pas abruti.
- Je vais aller regroupé nos hommes. Holt je te fais confiance.

Sur cette phrase le barman sorti de la pièce. Holt commença à expliqué à Lamda comment était configuré le château.
Après avoir discuté toute la journée, Lamda et Holt expose leurs plan au groupe de trente villageois armé de fourche et de torche près à se battre.

- Messieurs Commença Holt. L'heure de la révolte à sonnée. Nous allons prendre le château cette nuit. Je vous présente Lamda, un mage combattant, il va expliquer le déroulement du plan.

- Holt et moi allons nous introduire dans le château et faire diversions, le gros d'entre vous va devoir s'infiltrer par les murs du château et les débordés de l'intérieur.  Dans un premier temps essayer de vous faire discret. Quand vous entendrez la deuxième séries d'explosions, ça sera l'heure de les débordés. Des questions ?

L'un des villageois leva la mains.

- Euh pourquoi la deuxième séries d'explosion ?
- La première est pour ouvrir la porte. Fit Lamda avec un petit sourire


Une fois qu'ils eurent fini l'obscurité de la nuit fut bien installé. Les deux groupes prirent un chemin séparé pour arriver jusqu'au château, en chemin Lamda commença à questionner Holt.

- Tu es étrange tu sais ?
- Hum pourquoi ?
- C'est hommes sont prêt à tous pour nous aider, si leurs souhait est de ce battre, pourquoi ne pas les laisser faire ?
- Hum leur souhait est de pouvoir vivre heureux.
- Et toi quel est ton souhait ?
- Sauver une personne qui mes chers.
- Je vois, tiens on à pas parler, mais qu'est-ce qui ce passera quand ils comprendront, que l'on peux pas accéder à l'arrière du château ?
- Euh prions pour qu'on est fini le raid avant.

Après un rire un peu nerveux, Holt et Lamda ce tue jusqu'à arriver au château. Celui-ci était assez moyen, les murs avais une hauteur d'environs trois mètres et était entouré d'une douve asséché que l'on pouvais traversé grâce au pont qui mène à la porte d'entrer. Lors de leur entretien Holt avais précisé que cette douve était boueuse, et rendais l'utilisation des échelles impossible. Et donc que les habitants du village ne pourrais pas passer. C'était la parti du plan à la plus délicate au goût de Lamda. Rentrer et détruire le pont avant que le reste du village vienne prendre des risques. Toutefois la tache ne s'annonçait pas si ardu que cela. La grille qui ferme le château était simplement fait de métal, qui céderais facilement grâce à la magie. Le pont en pierre, comme la plus part avais son point faible au milieu, la longueur du pont empêcherais le saut d'un hybride normal un fois qu'il aura été détruit. Et pour couronner le tous, seulement deux gardes gardais le pont dans leurs armures légère, équipé avec de simple lance. Jusqu'ici les dires de Holt était vrai, Lamda allai donc suivre son plan.

- Halte-la Cria un des gardes.

Holt sorti son épée de son fourreau tandis que Lamda resta sur place pour commencer une incantation.

- J'en appelle à la flamme ardente des vents de Nisadra, que les flammes emporté par le vent devienne un torrent de puissance, et purifie par les flammes du jugement les infidèles qui ce dresse devant moi.

A la fin de l'incantation un torrent de flamme ce déversa sur la pauvre herse en fer qui disparu devant la puissance du sort, tandis que Holt profita de la surprise des gardes afin de les mettre hors d'état de nuire.

- Bon on commence la fête ? Demanda Holt.
- Ô flamme de la destruction, déferle sur la cible que je veux détruire.

A ce moment une explosion au milieu du pont qui le fit s'effondrer en son centre.

- T'en a beaucoup des trucs du genre ? Questionna Holt.
- Hum suffisamment pour réchauffer l'ambiance, bon allons-y, je me charge du bataillons de mage, j'espère que ton renfort, est aussi efficace que tu le dis.
- Si la potion que tu m'as donner fonctionne, alors je t'assure que l'on pourra raser ce château. Dit Holt quand il entendit les grondements de la garde approcher à grand pas. Bien bon je ne te souhaite pas bonne chance.
- File ou tu vas gâcher ton propre plan.

Après un petit sourire, Holt se faufila à travers la tour de la herse laissant Lamda avancer pour venir à la rencontre de la vague de garde armé.

- Je souhaite voir votre seigneur, je ne me répéterai pas deux fois, alors laisser moi passer. Fit Lamda d'un ton calme.
- Nous sommes la fier garde de Ferinzir, nous protégerons le seigneur de ces terres, avec notre corps et notre âme.
Lamda soupira un bon coups avant de ce reprendre.

- Bien dans ce cas. J'en appelle au père de la sagesse absolu, que sa lumière naisse en moi, et me donne la force, de combattre le mal qui ronge ce monde. Lumen Coat !

Ah ce moment une aura de lumière enveloppa Lamda qui resta calme et impassible.

- Je suis Hearcastifile Ferosite Lamda, et je suis navré d'en arriver jusqu'à la.
- Soldat à l'attaque !

Alors que Lamda voyais la vague hybride de soldat ce jeter sur lui; de son coté Holt profitais de cette diversion pour s'avancer dans le château, pour se rendre dans la prison du château, située dans une annexe qui s'étend sous la terre. La garde étant occupé par Lamda, Holt pu facile s'introduire jusqu'à l'annexe. La plus part des gardes étant mobilisé dans la cours. Après s'être faufilé à pas de loup, Holt eu la mauvaise surprise de découvrir qu'il restai quelque gardes dans la prison pour surveillé les prisonniers. Il en comptais une dizaine tous au plus. Essayant de calmer les prisonniers qui profitais de la situation pour faire du tapage. Holt utilisa cela à son avantage pour explorer la prison. En passant devant les diverses cellules, il fut interpeller par les prisonniers qui ce mêlai au brouhaha ambiant, ignorant leurs demande incessante, il fut tous de même interrompu dans ses recherches quand il entendu une voix plus grave et calme que les autres s'élever.

- Tu cherches quelque chose étranger ?

L'homme qui venait de parler calma le tumulte qui résonnai dans les cellules au alentour. L'homme était grand et musclé, ses cheveux long et blanc lui donnai un air sage et en même temps dangereux, amplifié par la cicatrice sur sa joue bronzé qui témoigné d'une violente bataille. Il ressemblais à aucun hybride que Holt avais connu, et cela le rendais nerveux.

- Qui es-tu ? Demanda Holt prudemment.
- Un simple prisonnier, enfermé pour avoir protesté contre ce royaume, et toi.
- Une simple âme en peine, cherchant sa moitié.
- Qui est cette personne, je connais beaucoup de monde en c'est lieux.
- Une femme chat au poil noir, ce nommant Miranel.

Le prisonniers eu un moment de silence, avant de continuer.

- Tu arrive trop tard, elle est...
- Aux renforts, un intrus dans la prison ! Coupa un garde qui repéra Holt.
- Écoute moi petit, la femme que tu cherche à été mené au seigneur de la demeure, fuis et va la cherché, elle était en mauvaise état.

Holt écouta cela en crispant la mâchoire, il sentis une grande colère monté en lui, tendis que l'homme qui l'avais renseigné, lui demandai de fuir face aux trois gardex, qui fondais sur lui. Holt dévia la lance d'un coups d'épée, puis l'attrapa de sa mains libre, enchaîna en transperçant le garde de son épée. Il continua en prenant la lance, et la lança de toute c'est forces, face au deux autres gardes, choqué et surpris par la facilité avec la quel l'escrimeur avais éliminer leur camarade. En réponse, l'un des gardes renvoya la lance grâce à un impact de son artefact, la lance ignora Holt qui en profita pour se rapprocher et couper l'extrémité de l'arme, détruisant ainsi la principal puissance offensive.

- Partez ou je vous tue. Fit Holt entre deux pulsions de colère.

Il n'eut pas besoin de répéter son offre, les deux gardes encore vivant s'enfuir en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Holt retourna vers la cellule de son informateur.

- Quel es ton nom ? Demanda Holt, en contrôlant sa colère.
- Grace, Enisa Grace.
- Viens avec moi, en ce moment même nous attaquons le seigneur de c'est terre. Je suppose que tu veux ta revanche.
- En m'accordant cette chance, je serai ton débiteur Sir ?
- Holt, Zark .

Pendant que Holt libérai Enisa Grace de sa prison. Lamda grâce à son manteau de lumière qui augmente sa vitesse et sa puissance, a réussi à se frayer un chemin vers la salle de trône du château.
La vaste salle était parcouru de torche, illuminent les diverses pilier de la salle. Seul le fond avec le trône était correctement éclairé par une alliance de torche et de bannière éclairante. A gauche du trône monté sur quelques marches pour être séparé du bas peuple, ce trouvais une cage suspendu, dans la quel une jeune femme chat,  ce trouvent entre la vie et la mort, avais fait office de divertissement pervers vu les vêtements en lambeau et les multiples blessures qui trempais ses vêtements et ses long cheveux noirs de sang. Lamda trouva ce spectacle affligeant, horrible, et dégradent. Il ce posa la question de comment les quelques dizaines de garde qui gardais la pièce, pouvais défendre un roi avec de tel divertissement.

- Je ne comprend pas. Souffla t-il
- Je dois avouer que moi non plus. Fit une voix qui s'éleva derrière les gardes.

L'homme qui venais de parler, ce fraya un chemin parmi le mur de garde. Il était plutôt grand, son armure d'argent épousant.Ses épaules et avant bras, tous comme la cape noir qu'il portais dans son dos avais le dessins d'un rose brodé aux fils rouge. Le reste de ses habits était de simple morceau de tissu de couleur ressemblant à des habits de noble. C'était un beau spécimen de Paon, reconnaissable par les plumes bleu sur le front, ainsi que la queue qui se trouvais derrière lui.

- Pourquoi un mage aussi douer que toi viendrais mourir ici ? Continua l'hybride paon.
- Qu'est-ce qu'un disciple de l'école de la rose, fait dans une région aussi puante ? Demanda Lamda.
- Ô que de connaissance, reconnaître les emblèmes de mes pièces d'armure n'est pas donnée à tous le monde. Enfin je suppose que la légendaire sagesse des hybrides dragon y est pour quelque chose.
- Je vois que tu n'es pas un amateur.

Après ce cours échange, des pétales de roses commençais à s'envoler dans la pièce. Pendant leurs discutions la plus part des gardes en avais profité pour ce retirer connaissant le pouvoir de leurs allier. Lamda compris tous de suite sa position, l'école de la rose, était réputé pour l'utilisation la magie d'éther dans la manipulation de pétale ou autre petit objet, en les rendant tranchant comme le fils d'une épée.

- Vent souffle en moi la liberté !

Lamda fut parcouru d'un petit vent, alors qu'il sautai d'un bond prodigieux, ce déplaçant jusqu'au mur droit de la pièce. Toujours entouré de son aura de lumière qui le renforçais, il se servais du mur pour contrer les attaques par derrière, mais à l'instant où il amortis son saut avec son pied, le mur se transforma en grava de pierre.

- Inutile de penser à des stratégies aussi évidente, mes pétales peuvent tous trancher.

- Ô vent, lève toi dans un tourbillons de flamme et de chaos.

Une bourrasque brûlante sortir des mains de Lamda pour ce diriger vers l'ennemi quand elle disparu comme par magie à mi-chemin. Dans un même temps, les vêtements de Lamda fur couper en diffèrent endroit.

- Aller amuse moi encore. Fit le mage au pétale avec un grand sourire.

- Tu t'amuses un peu trop Huy. Déclara une voix.

Lamda ce retourna, mais avant de pouvoir ce retourner complètement, il fut éjecté avec puissance contre la cage qui abritais la prisonnière. Une femme oiseau armé d'un bâton apparu de derrière les décombres du mur. Les plumes blanche  son visage donnai une beauté particulière à cette femme, habiller d'une armure légère d'acier.

- Allons Rua, ce n'est pas tous les jours que nous avons le moyen de nous divertir.
- Notre travail n'est pas un jeux.

Alors que ses deux ennemis commençais à partir dans une discutions animer, Lamda entendu une faible voix venant de la cage.

- Aider moi. S … ou.

Ça voix était tellement faible que Lamda n'a réussi qu'a entendre le début de ça phrase, mais le reste coulai de source. Lamda lui donna donc discrètement une fiole qui fut trancher net, par un pétale de rose qu'il distingua trop tard.

- Regarde Rua, si tu ne m'avais pas distrait, j'aurai pu le tuer, sans même qu'il ne le remarque.
- Hum je te laisse t'amuser. Fit la femme en ce posant contre un mur encore debout.
- Bien je vais devoir me battre plus sérieusement je pense. Fit Lamda quelque peu fatigué.
- Mais fait donc fait donc.
- J'en appelle au tonnerre source de lumière, plonge moi dans ta puissance, et couvre moi de ta protection.

A la fin de sa formule une aura blanche et bleu, recouvra son corps parcouru ici et là d'éclair. L'hybride Paon fit un sourire, avant de bouger ses deux bras en demi cercle, levant quelques dizaine pétales qui survire le mouvement, avant de foncer sur Lamda, qui avec une vitesse incroyable, passa au milieu des pétales pour frapper d'un uppercut au ventre, le mage au pétale de rose, qui dans un sourire lâcha :

- C'est pas toi que je visai.

Lamda compris alors que les pétales de rose, continuai leurs course vers la captive trop faible pour bouger. Lamda voulu se précipité pour la protéger, mais au même moment le mur près de la captive explosa, dispersent les pétales. Pris de cours la femme oiseau pris son bâton, et ce prépara au combat. La fumée ce dissipa quand un homme bâti comme un colosse, à la peau bronzé, fit un mouvement de son marteau de guerre, laissant apparaître, un solide combattant au cheveux blanc, en habit de haillon. Lamda eu de mal à savoir si cette homme était ami ou ennemi, mais la présence de Holt derrière lui, à genoux au près de la femme chat, lui disait qu'il n'avais rien à craindre de lui.

- Aller Mira boit ça. Dit Holt à la prisonniere inconsciente, tandis le contenu d'une fiole coulait dans sa bouche.
- Holt je crois qu'on arrive mal. Fit l'homme en haillon, près à utiliser son marteau.
- Holt tu fais les présentations ? Demanda Lamda.
-  Grace, je te présente Lamda l'hybride dragon, Lamda, voici Grace un captif du château. Maintenant je veux savoir si Mira va s'en sortir.
- La potion fera effet d'ici quelque instant, mais vu l'endroit elle sera en danger. Remarqua Lamda.
- Bien, Grace tu veux nous aider ?
- Mon marteau va écraser du pigeon. Fit-il avant de charger.

Huy ce mit droite, et un violent impact magique ce dirigea vers Grace, qui le fit disparaître de la pointe de son marteau. Huy surpris eu a peine le temps de se pencher vers l'arrière, mais c'était trop tard, le marteau de Grace la frappa directement dans les cotes, et l'hybride paon vola sur plusieurs mètre.

- Est l'hybride Perroquet fit Holt à la femme oiseau.
- Je suis une hybride colombe ! Fit-elle en crachant du sang
- C'est ton maître qui à fait cela à ma femme ?
- Hum effectivement, elle as eu l'honneur de  servir de distraction pour Sir Héric.
- Bien, Lamda, tu as ta cible.
- La même que la tienne je crois.
- Je me charge de Mira, tu peux te charger de ça ?
- En moins de temps qui ne faut pour le dire.
- Hum prenez ça insolant.

Rua leva son bâton puis le dirigea vers le groupe de Holt et Lamda, les gravas sur le sol s'élevaient et fondirent sur eux, quand d'un coups, Lamda passa à travers, pris le cou de l'hybride colombe, et le fracassa sur le mur.

- Où es ton maitre ?
- Derrière toi.
- Arrête t'es conneries, il peux pas être...

Avant que Lamda ne finisse sa phrase, le plafond s'effondra et il sentis une main le plaquer au sol avec une grande violence, puis il reçu un coups au ventre qui le projeta contre le mur où était groupé Holt, Grace, et Mira toujours affaiblis. La fumée de poussière soulever par les gravas s'effaça et laissa la place à un hybride libellule, portant des habits de fourrure, avec un pose de provocation désignant le groupe.

- Vous venez mettre la merde dans mes affaires ssh ssh. Vous allez le regrettez ssh ssh

Grace, et Holt, tous deux armes à la main, se mire entre lui et Lamda.

- Sir Héric je suppose ? Demanda Holt.
- Oui tous à fait, je suis sir Héric Von Fyrsur, dirigeant de cette contré ssh ssh.
- Ainsi qu'un grand salopard.

La voix qui est intervenu, était plus féminine et plus faible que les autres, Holt se retourna et se précipita vers Mira avec un sourire alors qu'elle reprenais conscience.

- Mira, ne bouge pas trop , te force pas.
- Cheris dans cette situation faudrait plutôt que je me bouge, on fait pas le poids.
- Exactement vous ne faite pas le poids face à ma toute puissance ssh ssh.
- Aie, il est soûlant celui-la.
- Lamda ça va ?  Fit Grace
- Pourrai aller mieux, j'ai les muscles endoloris mais j'en est vu d'autre, vais peut-être avoir besoin d'un coups de mains.
- J'ai été en prison à cause de lui, laisse moi lui en mètre une.
- Ahlala, que de violence ssh ssh.
- Holt, tu l'aides ?
- Avec plaisir.
- J'en appelle à la puissance de la lumière, imprégniez de votre force mes compagnons et protégeais les de l'adversité de votre aura de lumière.

A l'instant où Lamda fini ses mots, Grace et Holt reçue une aura de lumière chacun, et sentis leurs corps comme plus léger, chacun ce propulsais vers Héric, Grace pour un coups en haut, Holt pour un coups en bas, mais celui s'écarta d'un bond, pour prendre appui sur le mur, puis ressauter pour atteindre Lamda. Ce dernier roula sur le coté, et Holt d'un bond, s'interposa et fis un coups de taille avec son épée,que Héric arrêta avec son avant bras, renforcé à la magie, tandis que Grace se plaça derrière lui. L'hybride libellule, repoussa Holt qui recula et laissa place à la charge de Grace et de son marteau, qui fut repousser par un coups de pied de Héric, quand soudain une explosion eu lieux à ses pieds, et le déséquilibra. Holt en profita pour lui planté son épée dans le bras, et lui assena un coups de pied dans le ventre. Lamda lui se précipita sur Henric et d'une main posé sur lui il fit.

- Puisse ton esprit se reposer dans le sommeil réparateur béni de lumière.

A cette instant une aura de lumière entoura Henric et il commença à fermé les yeux pour plonger dans un sommeil profond, et Holt remarqua quand il enleva son épée que la blessure commençais à ce soigné.

- Ta fait quoi ?
- Je l'ai endormi avec un sort de guérison, il reste plus qu'a l'attaché, et interrogée.
- Et ta la potion anti mage ?
- Bien sur, fit Lamda en sortant une fiole bleu de son sac.
- Bon bah vais chercher des cordes solides, Grace tu viens ?
- J'arrive.

Holt et Grace partir, pendant que Lamda déversa le contenu de sa fiole dans la bouche de hybride libellule, puis se tourna vers Mira adosser contre un mur, entrain de se reposer.

- ça va ?
- Je récupère.
- Je t'aurai bien fait un sort de guérison, mais ma magie en prendrai un coups.
- C'est bon merci, une grande partir de mes blessures est superficiel, c'est ma magie qui doit se renouvelé.
- C'est donc toi qui est l'origine de l'explosion.
- Oui, je suis mage d'éther, et je dois dire que je suis assez douer.
- Hum part les temps qui court, j'aurai pensé que les mages serai dans les armées.
- Tu peux parler.
- J'ai déserté moi.
- Un déserteur, un lâche qui trahit son pays.
- Mon pays, et surtout mes chefs m'insupportais, du coups autant les envoyés chier.
- Je comprend pourquoi Holt t'aime bien.
- Ah explique.
- Il as toujours aimer ce qui pense librement et qui se débarrasse des contraintes

Lamda eu un petit rire, puis quand il regarda l'état de la pièce, il remarqua quelque chose d'étrange, l'hybride paon qu'il avais assommé, était encore comateux sur le sol, mais il manquai son deuxième adversaire.

- Au faite, elle est passer où la colombe ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de l'univers la grande guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande guerre du Nord
» La Grande Guerre - 14-18
» Guerre gobelin et honneur des Marteaufoudres [terminé]
» La force des Uzumaki / Kushina Uzumaki
» Mémorial des Braspartiates dans la Grande Guerre : 1917

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre deux histoires :: Histoires et Légendes / Détente :: Ilaris-
Sauter vers: